Corolles de pain de mie et tartinade de radis

 

Je reviens après un break estival bien reposant et surtout gourmand (plus jamais je veux entendre dire que l’on mange mal à Londres…) avec une recette toute en fraîcheur et en simplicité. Je trouve l’idée super originale et  ce qui me séduit d’autant plus c’est que ces petites corolles de pain de mie sont déclinables à l’infini. Là je les ai garnies d’une tartinade bien fraîche et croquante aux radies, mais n’hésitez pas à les accommoder avec d’autres dips selon les saison. Je pensais par exemple aux toast briochés que l’on a l’habitude de servir avec du foie gras. Je les imagine bien sous forme de corolle avec une jolie présentation, ça peut être top !

8 tranches de pain de mie (sans croûte de préférence)
Une botte de radis
150g de fromage Philadelphia®
de la ciboulette fraîchement ciselée
Sel et poivre

Ôter les fanes et les racines des radis. Réserver une dizaine de fanes. Laver les radis et les fanes. Sécher le tout avec du papier absorbant. Mettre les radis et les fanes dans le mixeur et mixer grossièrement. Versez le mélange dans une passoire placée au dessus d’un saladier.

Saler et poivrer et laisser dégorger pendant au moins 1h.

Pendant ce temps préparer les corolles. Préchauffer le four à 200°. A l’aide d’un rouleur à pâtisserie aplatir les tranches de pain de mie et les couper en 4. Foncer un moule à mini muffin et enfourner 10 à 12 minutes.

Presser le mélange contre les parois de la passoire à l’aide d’une maryse afin d’éliminer le plus d’eau possible.

Dans un bol, mélangez le Philadelphia® avec de la ciboulette. Mélanger avec les radis dégorgés et saler et poivrer selon votre goût.

Garnir les petites corolles de tartinade aux radis.

 

 

Manon

Publicités

Bretzel et houmous à la patate douce

Bretzel dips patates douces

Aujourd’hui je vous propose une recette que j’ai réalisé dans l’hiver mais que j’ai franchement adoré : celle du houmous à la patate douce. Légèrement sucré et épicé, j’imagine parfaitement ce dip trôner lors des pique-nique et apéros en terrasse ou pourquoi pas accompagner des grillades lors d’un barbecue. Sur des tartines pour accompagner une salade de crudité il rendra votre repas léger complet. Me concernant je l’ai servi avec des Bretzels home made, un classique chez moi qui me vient tout droit de ma copine Miss Bretzel. Il y a quelques années, celle-ci m’avait donné un petit cours de Bretzel (le façonnage et le pochage, tout un art!) et depuis j’en refais très régulièrement (ma préférence va à sa recette qu’elle utilise pour le Burger Alsacien). Premièrement parce que c’est vraiment délicieux, on retrouve bien ce goût typique du Bretzel et toutes les personnes à qui j’en ai fait ont adoré ça, et puis la consistance faut qu’on en parle ! La mie c’est un pur bonheur, un douceur et un moelleux déconcertant. Bref je ne changerai de recette pour rien au monde. Merci ma copine <3.

Pour 5 bretzels :

250 g de farine
15 cL d’eau
30 g de beurre salé
10 g de levure fraîche de boulangerie
1 cuillère à café de sucre
1 cuillère à café de sel

+ 1 œuf pour la dorure et du gros sel

Pour le pochage des pains : 2,4 L d’eau + 200 g de bicarbonate de soude

Dans un bol, mélanger la levure avec l’eau tiède et  le sucre. Laisser reposer 10 minutes environ.

Dans le bol du robot, mélanger au crochet pétrisseur (ou à la main) le reste des ingrédients secs puis ajouter le beurre fondu et le mélange levure/eau/sucre.

Pétrir environ 5 minutes, jusqu’à obtenir une pâte lisse qui se détache de la paroi de la cuve.

Laisser poser pendant environ 1 heure, jusqu’à ce que la pâte double de volume.

Façonner les bretzels : diviser la pâte en 5 pâtons et les faire rouler avant-arrière tout en déplaçant vos doigts le long de la pâte, afin de former une bande d’environ 50 cm. Saisir les deux extrémités de chaque bande et former une boucle. Croiser deux fois les extrémités, puis pressez-les de chaque côté de la partie centrale.

Répétez l’opération pour chaque portion.

Disposer les bretzels sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Préchauffer le four à 220°.

Faire bouillir l’eau avec le bicarbonate de soude. Plonger les bretzels dans l’eau 30 s jusqu’à qu’ils remontent et les disposer sur la plaque recouverte de papier sulfurisé ou une toile Silform (c’est l’idéal!) tout en pensant à laisser de l’espace car ils vont gonfler.

Mélanger l’œuf avec 1 cuillère à soupe d’eau et badigeonner les bretzels. Puis saupoudrer de gros sel.

Enfourner environ 15 min à 220 °C jusqu’à qu’ils soient joliment colorés.

Pour le dip de patates douces :

1/2 patate douce de taille moyenne
150 g de pois chiches cuits
35 g de tahini (purée de sésame blanc)
1/2 c à soupe de sirop d’érable
1 gousse d’ail
1/2 càc de sel fin
1/2 càc de piment d’Espelette
1 càc de cumin
3 càs d’huile d’olive

Dans un blender mixer l’ensemble des ingrédients jusqu’à ce que le houmous devienne bien onctueux. Ajouter si besoin un petit peu d’huile d’olive et ajuster l’assaisonnement.Saupoudrer de graines de sésame et servir bien frais !

Manon

Tartelettes catalanes au chorizo, poivron et safran – Battle Food #43

Mini tartelettes catalanes safran, chorizo et poivron grillé3

Pour cette nouvelle édition de Battle Food je vous présente une recette qui me tient particulièrement à cœur puisqu’elle concerne ma plus ancienne copinaute, Emeline du blog Qui dort dîne. Pour la petite histoire, il s’agit d’une recette qu’elle m’avait envoyé par la poste ! en… 2008 (cela nous rajeunit pas!) et dont je suis tombée amoureuse tellement cette recette est top !Je la refais très souvent avec toujours une pensée pour elle. D’ailleurs ce qui est joli, c’est que la blogosphère nous a permis de continuer d’être en contact de manière plus ou moins distante mais d’avoir toujours un petit lien et pour au bout de 9 ans, finalement se rencontrer au Salon du blog Culianire. Bref, donc c’est pour cette raison qu’à l’annonce du thème « Chorizo ou paprika ? » proposé par Florence du blog logo_battle_food43Au fil du thym, j’ai tout naturellement choisi ces petites tartelettes qui contiennent chorizo et paprika, deux saveurs que j’adore particulièrement. Je m’étais donc éclatée lors de la précédente édition « marrainée » par Béatrice de Popote et Nature à imaginer une recette sur le thème de la pomme de terre,  alors aujourd’hui on part davantage dans le registre de l’émotion…

Mini tartelettes catalanes safran, chorizo et poivron grillé2

Pour 25 petites tartelettes

Pour la pâte
225 g de farine
1 pincée de sel
100 g de beurre froid coupé en dés
eau froide

Pour la garniture
1 gros poivron rouge
100 g de chorizo haché
1 pincée de paprika doux
sel et poivre
2 à 3 càs de concentré de tomates
240 ml de crème fraîche épaisse
1/2 càc de safran
2 jaunes d’œufs

Préchauffer le four sur grill au maximum.

Mixer la farine, le sel et le beurre dans un robot jusqu’à obtention d’une chapelure. Transférer dans une jatte et ajouter 1 à 2 càs d’eau froide jusqu’à obtention d’une pâte lisse et homogène.
Sur un plan de travail fariner, étaler la pâte en abaisse fine et découper des ronde de 9 cm de diamètre, à l’aide d’une tasse et d’un couteau pointu. Foncer les empreintes à tartelette d’un moule et piquer au fond. Garder au frais 30 minutes.

Couper le poivron en deux, l’épiner et le passer sous le gril jusqu’à ce que la peau noircisse.
En attendant, faire chauffer une poêle autoadhésive et faire cuire le chorizo jusqu’à ce qu’il soit légèrement doré. Ajouter le paprika, saler, poivrer et faire revenir à feu doux environ 1 minutes sans cesser de mélanger. Une fois que la peau du poivron est bien grillée le sortir du four le mettre dix minutes dans une sac de congélation fermé.

Baisser le four à 200° sur température normale. Au bout de dix minutes, décoller la peau et couper le poivron en petits morceaux. Porter à ébullition la crème et le safran. Battre les jaunes d’œufs dans une terrine et les verser dans la crème safranée et mélanger. Répartir dans chaque moules le poivron, le chorizo, la crème et enfourner 15 minutes à four préchauffer jusqu’à ce que la garniture soit prise.

Mini tartelettes catalanes safran, chorizo et poivron grillé

Un petit tour sur les blogs des autres participants ?

Florence/Au Fil du ThymEmilie Sweetness Quelques grammes de gourmandise Food Fun Foto Les recettes de Mélanie La Cuisine facile de Chris J’ai toujours aimé le jaune moutarde Popote et Nature Bistro de Jenna Plaisir et Équilibre Envie d’une recette végétalienne ?Click, Cook and Taste .
Une Cuisine pour Voozenoo Marmotte Cuisine ! Les filles à table Chutzpy Life La Polygraphe Rappelles toi des mets By acb 4 you Pourquoi je grossis Cooking & Bon Appétit Mélina et Chocolat Fil et Croq Cooking and coDes recettes à gogo Les carnets de Sophie Keskonmangemaman Pix’elle(s) cuisine(nt) Aussi délicieux qu’un gâteau Le Blog de Cata Parfaimd’arômesLe petit grain de sucre Cooking in june Graine de faim kely Le renard et les raisins Petite cuillère et charentaise Like a CookieLa Médecine passe par la cuisine Poivré Seb Un zeste de soleil – Recreacakes – Gourmandise et passion Douceurs Maison Hola chic@s ! les goûts et les couleurs Pause Nature Mel en cuisine les cookines Cuisine et Déco by Maria Les délices de Loulou  – Fary (non blogeur) – Une pincée de sel La lala cuisine Cooking Julia

Manon

 

Toasts minute de radis noir, magret de canard séché et foie gras mi-cuit

Toast minute radis noir, magret de canard séché et foie gras2

Hello à tous. Aujourd’hui je tenais à vous partager un de mes coup de cœur de la fin d’année : ce sont les toasts de radis noir, magret de canard et foie gras. Cette recette je la dois à une collègue qui m’a également fait goûter le soleil à la tapenade. Au début sceptique sur l’alliance radis noir/foie gras et finalement impressionnée par la finesse et l’équilibre des saveurs. Donc aucune technicité nécessaire pour cette recette mais plutôt un partage d’idée. J’ai finalement réalisé ces toasts pour des amis qui ont beaucoup apprécié. Et puis le radis noir est de saison donc il n’y a pas de raison de se priver. Ces toasts sont « minute » puisqu’ils se réalisent en deux temps, trois mouvements !

1/2 radis noir
50 g de foie gras mi-cuît
90 g de magret de canard séché
fleur de sel
poivre de baies

Éplucher le radis noir. A l’aide d’une mandoline découper des tranches fines de radis noir (1 à 2mm maxi). Disposer sur chacune des tranches de radis, une tranche de magret de canard séché découénné, un petit morceau de foie gras puis saler avec la fleur de sel et donner un tour de moulin à poivres. Servir !

Toast minute radis noir, magret de canard séché et foie gras

Manon

Mini-choux chantilly coco, curry, gingembre

12418102_995437557189220_5009554353721012877_n

Vous l’aurez compris en dehors de la pâtisserie ce que je préfère réaliser ce sont des petites choses pour l’apéritif. Jusqu’ici rien d’étonnant car ce sont toujours des moments conviviaux que je partage avec mes amis et ma famille. Alors pour changer des traditionnels biscuits industriels j’essaie toujours de chiner à droite et à gauche des petites recettes sympa et originales. Cette fois-ci j’ai voulu apporter du pep’s à des mini-choux en réalisant une chantilly salée au lait de coco, gingembre et curry. Ces petits choux bien frais ont remporté un franc succès auprès de mes proches!

Un petit mot avant de vous livrer la recette : n’hésitez pas à vous rendre en fin d’article, j’ai une petite faveur à vous demande ;)

Pour une cinquantaine de mini-choux :
125 ml d’eau
50 gr de beurre
75 g de farine
1/2 càc de sel
1 càc de levure
2 gros œufs (ou 3 petits)
1 cm de gingembre frais
10 cl de lait de coco très froid
20 cl de crème fluide 30% mat. gr. très froide
1 cuillère à café de curry en poudre
Une poignée de graines de sésame
sel et poivre

Préparez la chantilly au curry : peler et râper le gingembre. Le mettre dans une petite casserole, verser le lait de coco et chauffer doucement pendant 2 ou 3 minutes. Laisser refroidir, puis passer ce lait de coco parfumé au chinois ou dans une passoire fine. Mélangez avec la crème, le curry, du sel et du poivre. Placer au froid.

Préparer les choux : préchauffer le four à 210°. Mettre l’eau et le beurre dans une casserole et porter à ébullition. Lorsque le mélange boue, retirer la casserole du feu et ajouter directement et d’un seul coup la farine, le sel et la levure. Remuer jusqu’à ce que la pâte se décolle toute seule des bords de la casserole et ne fasse plus qu’une masse.

Laisser refroidir légèrement. Puis ajouter le 1er œuf et mélanger jusqu’à l’absorption complète de celui-ci par la pâte. Ensuite, recommencer avec l’autre œuf.

Déposer sur du papier cuisson des cuillères à café de pâte en les espaçant.

Faire cuire 15 min à 20 minutes (cela dépend des fours, chez moi c’est plus 20 minutes). L’important est de ne pas ouvrir le four en début de cuisson afin que les choux ne s’effondrent pas en cours de cuisson.

Une heure avant de servir, monter la préparation au lait coco avec le batteur électrique jusqu’à obtenir une chantilly.

A l’aide d’un couteau aiguisé découper délicatement la partie supérieure des mini-choux (ou le « chapeau si vous préférez).

Placer la chantilly dans une poche à douille avec une douille cannelée et garnir les petits choux.

Au moment de servir saupoudrer de graines de sésame.

12417864_995437560522553_2802925221653082261_n

HELP – HELP – HELP

Concours blogueurs - Huiles et olives - Votez pour ma recette

J’ai toujours très besoin de vous ! Dans le cadre du concours « Régalez-vous au bureau avec les Huiles d’olive, bons petits plats à emporter » j’ai besoin de récolter un maximum de voix pour ma recette de Gâteau moelleux à l’huile d’olive et au pamplemousse. Pour ce faire il suffit de cliquer sur ce lien :

-CLIC-

cela nous vous prendra à peine plus de deux minutes et vous pourrez faire une heureuse :) (en plus qui sait vous serrez peut-être tiré au sort pour gagner à votre tour un joli voyage?)

Pour rappel voici le visuel de ma recette :

cake voyage huile d'olives et pamplemousse (2)

Merci mille fois !!!!

Manon

Soleil feuilleté tapenade/pesto et Ossau Iraty – Recette anti-morosité 2

12540979_995402353859407_6988294827279443244_n

Une personne que j’aime beaucoup m’a dit il y a peu « l’envie né de l’envie des autres ». Et c’est vrai, mais c’est tellement vrai. Depuis plusieurs mois je vois fleurir ces soleils feuilletés en versions sucrées et salées sans pour autant me pencher sur la question. Mais c’est lorsqu’une collègue a ramené un midi son soleil feuilletée à la tapenade et que je me suis régalée, que je me suis dit : « pourquoi bouder la mode et ne pas m’y mettre à mon tour ». Du coup j’en ai réalisé plusieurs et même si cette recette est d’une grande simplicité elle n’en reste pas moins savoureuse. Alors j’ai entendu plusieurs personnes me dire « j’en ai goûté une fois et j’ai trouvé ça super sec », je pense tout simplement qu’il faut respecter certaines règles essentielles afin d’obtenir quelque chose d’équilibré et vraiment bon.

Pour ma part j’ai donc opté pour un soleil que j’ai fait d’un côté à la tapenade et de l’autre au pesto (pour plaire au plus grand nombre), j’ai parsemé d’Ossau Iraty que j’avais préalablement râpé. C’est vraiment délicieux et avec la chute des températures ça nous permet de s’évader quelque part dans le Sud entre le Pays basque et la Provence et ça fait du bien !…

Les 5 commandements pour un soleil feuilleté réussi :

  1. Les ingrédients de qualité tu choisiras : ah oui ça paraît évident, mais dans cette recette c’est absolument primordial. La qualité de la pâte feuilletée sera gage d’une recette réussie. Je vous conseille donc d’opter pour une pâte maison pour les plus téméraires où d’une pâte industrielle d’excellente qualité de type Picard. Vous pouvez également demander à votre boulanger du coin.
    Évidemment une bonne tapenade et un bon pesto feront la différence. Au mieux maison sinon  industriels mais de qualité.
    Enfin le fromage… Attention il est vraiment nécessaire d’acheter un bon fromage que vous râperez vous-même sinon cela ne servira à rien d’autre qu’à saler davantage la recette. Pour ma part l’Ossau Iraty a apporté beaucoup de moelleux à cette recette et était en équilibre avec l’amertume de la tapenade.
  2. Ton temps tu prendras. Hé oui pour que le soleil ait une jolie forme il faut prendre le temps de le découper et d’être délicat, il n’y pas de secret, on y va tranquillement et on s’applique.
  3. A la température de la pièce tu t’adapteras. Prendre du temps à travailler la pâte feuilleté peut avoir tendance à la réchauffer et la rendre collante. Aussi n’hésitez pas lorsque ce que cela devient trop difficile à replacer une dizaine de minute votre soleil au frigidaire.
  4. Deux fois ton soleil tu doreras. Pour avoir un joli soleil bien doré et brillant il est nécessaire de le dorer 2 fois. Avec un jaune d’œuf et un peu de lait on dore une première fois puis on laisse au frais 30 minutes pour dorer une seconde fois avant d’enfourner.
  5. La cuisson tu respecteras. Afin d’obtenir un soleil suffisamment cuit et croustillant mais pas trop sec il est nécessaire de ne pas l’enfourner à four trop chaud (180° suffisent), et de le laisser cuire en bas du four. Ainsi il restera doré mais bien cuit à l’intérieur.

12573200_995402343859408_3800584471420448897_n

2 pâtes feuilletées d’excellente qualité
2 càs de tapenade noire
2 càs de pesto de pesto
100 g d’Ossau Iraty frâichement râpé (ou parmesan ou comté)
1 jaune d’oeuf
15 ml de lait
des graines de sésame noir

Préchauffer le four à 180°.

Poser une abaisse de pâte sur une plaque allant au four sans la piquer..

Tartiner la pâte d’un côté avec le pesto et de l’autre avec la tapenade. Parsemer de fromage.

Recouvrir avec le deuxième rond de pâte feuilletée.

Déposer un verre à l’envers au centre de la pâte feuilletée et tracer des rayons du bord jusqu’au verre en divisant d’abord le cercle en 4 puis chaque quart en 3 et chaque part à nouveau en 3.

Torsader les parts délicatement dans le meme sens..

Au pinceau, badigeonner les torsades avec le jaune d’oeuf et le lait mélangé, saupoudrer de graines de sésame puis enfourner en bas du four 25 minutes.

Manon

Mini tartelettes aux poireaux caramélisés et brie

Mini tartelettes aux poireaux caramélisés et brie

Voilà une recette que j’affectionne particulièrement et que je fais régulièrement lorsque je reçois mes amis pour l’apéritif. Ces mini tartelettes font généralement l’unanimité. En même temps comment résister à son côté ultra feuilleté et le doux équilibre entre le poireau caramélisé et légèrement sucré avec la douceur et le crémeux de brie ? Ce qui ne gâche rien à la recette c’est qu’elle est très économique, facile et rapide à réaliser. Qu’attendez-vous pour vous lancer ?

Pour 30 mini tartelettes
(3 SP/tartelette)

1 pâte feuilletée pur beurre de bonne qualité
3 blancs de poireaux
10 cl de vin blanc
50 g de beurre salé
150 g de brie
40 g de cassonade
sel et poivre

Préchauffer le four à 180°.

Nettoyer et émincer les poireaux. Les faire fondre dans le beurre à feu très doux jusqu’à ce qu’ils soient bien fondants (environ 15 minutes). Déglacer au vin blanc. Une fois l’alcool évaporé ajouter la cassonade et faire caraméliser doucement. Goûter et assaisonner à votre convenance.

A l’aide d’un emporte-pièce détailler 30 ronds de pâte feuilletée. Les disposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Piquer à la fourchette légèrement chaque rond de pâte. Disposer sur chaque rond de pâte feuilletée crue une cuillère à café de fondue de poireau et ajouter un petit morceau de brie.

Enfourner 15 minutes. Dégustez tiède.

*-*-*-*

Slider-0715

 Sans transition, cette année je serai de nouveau présente au Salon du Blog Culinaire de Soissons du vendredi soir au dimanche. J’aurai le plaisir de faire une démo sur le thème des choux avec ma copinaute et compère Miss Bretzel le samedi à 18h à l’Abbaye ! J’espère vous voir nombreux et discuter avec vous !

Manon

Panna cotta de pesto et son crackers au parmesan et à la Vache Qui Rit – Recette anti morosité

1425715_1476721072553985_2014283864_n

J’aime beaucoup cette recette qui est très simple et qui pourtant fait toujours son petit effet lors de l’apéro. Il s’agit de mini panna cottas salées au pesto servies sur un crackers (qui déchire) au parmesan et à la Vache Qui Rit. Pour ma part j’ai pour habitude de faire prendre les panna cottas dans des empreintes « Mini St Honoré » de chez Demarle pour un look sympa mais vous pouvez tout à fait les faire prendre dans des moules à mini muffins ou en remplissant que le fond de moules à muffins.

Le craquant et la finesse du biscuit s’accorde parfaitement avec l’onctuosité de la panna cotta. L’effiloché de jambon de parme et la goutte de vinaigre balsamique apportent la touche finale à cette recette anti morosité. A vos fourneaux donc car avec ce magnifique temps il est urgent de mettre du soleil dans nos assiettes !

Ingrédients (pour 15 mini panna cottas)
( 7 SP/part)

Pour les panna cottas
30 cl de crème liquide
100 g de pesto
20 g de parmesan
2 g d’agar agar
Sel et poivre de baies

Pour les crackers
110 g de farine
30 g de parmesan râpé
75 g de beurre
½ càc de levure chimique
3 vaches qui rit
1 pincée de sel

Pour la présentation
2 tranches de jambon cru
feuilles de basilic + quelques gouttes de velours balsamique

Préparer les panna cottas : porter la crème liquide à ébullition avec l’agar agar quelques instants. Hors du feu ajouter le pesto, le parmesan, sel et poivre.

Verser dans des empreintes en silicone à mini muffin. Réserver au réfrigérateur.

Pendant ce temps, préparer les crackers : préchauffer le four à 180°. Crémer le beurre et la vache qui rit ensemble. Dans un bol mélanger la farine, le parmesan, la levure et le sel. Verser ce mélange sur le beurre et le fromage. Mélanger du bout des doigts jusqu’à obtenir une consistance sableuse. Amalgamer rapidement en boule.

Etaler cette pâte sur un plan de travail légèrement farinée. A l’aide du découpoir ( pour ma part rond cannelé de 7,5 cm) découper 15 biscuits. Disposer les biscuits sur une plaque recouverte d’une feuille de papier sulfurisé ou d’une feuille silicone. Les piquer à l’aide d’une fourchette.

Enfourner 12 à 15 minutes. Les bords doivent être dorés.

Une fois que les crackers sont bien refroidis, démouler les panna cottas. Disposer chacune des panna cottas sur les crackers et décorer avec un petit morceau de jambon et une feuille de basilic.

Manon

Bouchées aux épices indiennes, saumon et cream cheese

Bouchées aux épices indiennes et saumon.2

Coucou tout le monde. A mon retour du Japon comme de coutumes nous avons organisé une petite soirée avec nos amis afin de partager nos photos et remettre les souvenirs chinés à l’autre bout du globe. Ravie de retrouver mes fourneaux j’ai voulu concocter mes classiques qui sont certes assez simples mais font toujours preuve d’efficacité auprès de mes proches. Pour mon retour en gourmandise il me tenait donc à cœur de vous faire partager cette recette qui d’une part est archi-simple, d’autre part archi-rapide et bon marché. Il s’agit de petites bouchées moelleuses parfumées aux épices indiennes (que vous pouvez remplacer simplement par du curry) sur lesquelles sont disposées des petites lanières de saumon fumé ainsi qu’une pointe de cream cheese pour l’équilibre et la douceur. Lancez-vous les yeux fermés.

Bouchées aux épices indiennes et saumon2.1

Pour 15 bouchées
(2 SP/part)

50g de saumon fumé
70g de cream cheese de type Philadelphia
2 œufs
50 g de farine
1 càc de levure chimique
30g d’huile neutre de type pépin de raisin ou tournesol
20g de lait
1 càc d’épices indiennes ou curry

Préchauffer le four à 180°.

Dans un cul-de-poule, mélanger au fouet les œufs avec l’huile, le lait puis la farine ainsi que la levure et les épices indiennes.

Verser la pâte dans de petites empreintes. Enfourner 12 minutes.

A la sortie du four démouler et laisser refroidir sur une grille.

Pendant ce temps, détailler le saumon fumé en petites lanières.

Détendre le cream cheese avec une fourchette. Garnir une poche à douille avec le cream cheese.

Lorsque les bouchées sont parfaitement refroidies, les garnir d’un petit peu de saumon et d’une pointe de cream cheese.

Décorer avec quelques brins de ciboulette.

.Bouchées aux épices indiennes et saumon3.1

 

Manon

Macarons au saumon fumé et à l’aneth – idée #1 pour les fêtes

Macarons au saumon et fromage frais à l'aneth

Hello, tout à l’heure ma copine Hélène m’a fait remarquer que je n’avais pas posté depuis un moment. En effet, bientôt un mois que le temps passe vite! Je parlais d’Halloween aujourd’hui je parle des fêtes de fin d’année. Mon beau sapin vient d’émerger et ma petite maison a revêtu son habit rouge et blanc. Nous sommes déjà le 30 novembre soit le jour de « l’Avent » et j’ai du mal à me dire que demain j’ouvrirai la première fenêtre de mon calendrier (oui à 25 ans j’ai encore un calendrier de l’avent!).

Je commence déjà à penser à ce que je vais bien pouvoir mitonner pour les fêtes puisque cette année notre maison fête avec nous son premier Noël et donc c’est dans notre chez nous que se passera le réveillon et l’ouverture des cadeaux en famille le 25. Je vais tâcher de vous proposer jusqu’au D-day (et ensuite car après on préparera le nouvel an!) des recettes idéales pour recevoir.
Donc pour commencer ma première idée se porte sur des macarons salés au saumon fumé et à l’aneth. Attention cette recette détonne puisque nous sommes pas habitués à déguster le saumon en version sucré-salé, on visera donc plutôt les palais avertis et les personnes ouvertes d’esprit. Quoi qu’il en soit, ces macarons ne passerons pas inaperçus et vos convives seront contents d’avoir pu faire cette chouette découverte !

Ah oui petite précision : vous verrez que je n’utilise pas la recette de macarons habituelle. En effet depuis que j’ai changé de four je n’arrivais plus à obtenir des macarons corrects. J’ai trouvé mon bonheur chez Bernard avec sa recette de coques et le petit plus c’est que le croutage n’est plus nécessaire ce qui est un gain de temps très important.

En avant pour la recette :

Pour une quinzaine de macarons :
(4 SP/part)

75 g de sucre glace
75 g de poudre d’amande
30 g de blanc d’oeuf

Pour la meringue italienne
25 g de blanc d’oeuf
75 g de sucre semoule
17 g d’eau
une pointe de couteau de colorant gris

100 g de saumon fumé
100 g de carré frais
2 càs de crème liquide
aneth
graines de pavot
poivre de baies

Mettre la poudre d’amande et le sucre glace dans un mixeur. Puis laisser tourner la machine pendant deux ou trois minutes.

Verser le contenu dans une passoire fine au dessus d’une jatte. Tamiser l’ensemble afin d’obtenir des macarons bien lisses.

Préparer la meringue italienne : verser le sucre semoule et l’eau dans une casserole et faire chauffer sur feu modéré.

L’ensemble doit atteindre 117°C, mais dès que le sirop est à 110° commencer à monter les 25 g de blancs en neige avec le colorant.

Quand le sucre atteint finalement 117°C, le verser en filet sur les blancs tout en continuant de fouetter au batteur électrique.Continuer de fouetter jusqu’à ce que les blancs soient à 45°C.

Mettre les 30 g de blancs restants dans la poudre/sucre glace ( qu’on appelle le tant pour tant).

Ajouter une cuillerée à soupe de meringue au premier appareil et commencer à mélanger complètement.

Le mélange doit être assez ferme. Ajouter ensuite au fur et à mesure le reste en mélangeant cette fois délicatement comme on le ferait pour une mousse, c’est à dire en soulevant la pâte!

Quand toute la meringue a été ajoutée, continuer à travailler la pâte avec une spatule en l’écrasant un peu. On est en train de « macaroner » la pâte pour lui donner trois adjectifs: lisse, souple et brillante.

En soulevant la pâte, quand on la fait retomber, elle doit s’assouplir un peu mais pas trop, ne doit pas être liquide mais pas ferme non plus.

Avec une poche dotée d’une douille de 8mm, réaliser des petits tas de pâte sur des plaques à pâtisseries garnies de papier sulfurisé.

Le macaron va ensuite s’étaler un tout peu si la pâte a été correctement réalisée. On peut tapoter légérement la plaque sur la table pour forcer la pâte à s’étaler et à perdre les imperfections dûes à la poche à douille ou à une mauvaise manipulation.

Parsemer la moitié des coques de graines de pavot.

Préchauffer le four à 145° et y placer une grille au milieu. Quand celui-ci est chaud, placer une plaque de macarons sur la grille et laisser cuire 12 minutes selon la puissance du four.

A la sortie du four, les laisser refroidir puis les décoller délicatement.

Macarons au saumon et fromage frais à l'aneth2

Dans un saladier détendre les carrés frais avec la crème liquide. Ajouter le poivre et l’aneth à votre goût. Tailler des petites tranches de saumon fumé.

Garnir la moitié des coques de fromage frais à l’aide d’une poche à douille puis d’une tranche de saumon. Terminer avec les coques au pavot.

Placer au frais jusqu’au service.

Manon