Bouchées apéritives aux carottes, pralin et cumin

Cela fait un petit moment que je n’ai pas posté de recette salées. C’est vrai que ce que je préfère cuisiner ce sont les recettes apéro et étant en coloc’ je reçois moins de monde qu’avant. Cependant je prends toujours autant de plaisir à cuisiner les rares fois où j’organise un apéro-dînatoire. Et une recette que je réalise très fréquemment à ces occasions est celle des bouchées apéritives aux carottes, pralin et cumin. Déjà parce que c’est délicieux ! et puis je trouve cette association hyper originale. La recette est composée d’un petit moelleux aux carottes et pralin sur lequel est déposé un peu de sauce tomates, de lardons et de cumin. Pour une version veggie vous pouvez tout à fait zapper les lardons. Cette recette peut être réalisée dans un moule à mini tartelettes ou à mini muffin.

Ingrédients :
180 g de purée de carotte (les petits pots pour bébé 100% carottes sont idéaux quand on a pas le temps)
60 g de farine
60 g de maïzena
10 g de levure chimique
100 g d’oeufs (2 petits oeufs)
80 g de pralin en grains
90 g d’huile de tournesol
60 g d’oignon émincé finement
40 g de parmesan haché
120 g de lardons allumettes fumés
2 bonnes pincées de graines de cumin
2 pincées de sel
2 pincées de poivre
150 g de sauce tomate aux herbes (ou de concassé de tomate frais)

Émincer finement l’oignon. Dans un saladier, mélanger les oeufs, l’huile et la purée de carotte. Ajouter la farine tamisée avec la maïzena et la levure, le pralin en grains, le parmesan haché, l’oignon émincé, le sel et le poivre.

Préchauffer le four à 180°C (th. 6). Garnir un moule à minis tartelettes (ou à bouchées) de pâte. Ajouter 1/2 cuil. à café de sauce tomate aux herbes au centre de chaque empreintes puis déposer 2 ou 3 lardons. Terminer en parsemant quelques graines de cumin sur chaque empreinte.

Enfourner pour 15 mn. Laisser refroidir complètement puis démouler.

 

Manon

Croziflette version Savoie, enfin il fait (un peu) froid !

Croziflette

Hé oui enfin la température descend. Ohhh je sais qu’en disant ça je ne vais pas me faire que des amis mais selon moi c’est tout à fait normal qu’il fasse froid en hivers. C’est signe que la planète ne disjoncte pas trop et honnêtement un mois de janvier comme un mois d’octobre ne présage rien de bon. Mes théories : hivers très froid et prolongé jusqu’en avril ou été pourri! Comment ça ce sont des prédictions de grand-mère ? Non non mais j’apprends plein de chose à force de bosser à la campagne, bientôt je pourrai prévoir le temps qu’il fera en regardant voler les oiseaux ^^ Breffff toujours est-il que j’avais envie d’un plat bien réconfortant de saison : la croziflette ! Une tartiflette où l’on remplace les pommes de terre par des crozets (pâtes au sarrasin). En inconditionnelle des plats de pâtes je raffole de cette recette jusqu’à bouder la « real » tartiflette. J’ai préparé cette croziflette avec de l’Apremont (voir ci-dessous) et des dés de saucisson de salaison (voir ci-dessous). Vous pouvez cependant la déguster sans vin blanc et en remplaçant le saucisson de salaison par des lardons.

logo

Pour réaliser cette recette j’ai utilisé des produits que « Marque Savoie » m’a fait découvrir. En fait « Marque Savoie » valorise les produits et les services de Savoie et de Haute-Savoie répondant à des critères d’origine et de qualité. J’ai donc eu la chance de pouvoir déguster des produits de qualité artisanale d’origine 100% Savoie. « Marque Savoie » choisi des partenaires dont ils partagent une éthique basée sur des valeurs fortes concernant l’environnement et le développement durable, le progrès social et sociétal, l’ancrage territorial et la promotion globale des Pays de Savoie. Touchée par cette déontologie j’ai été d’autant plus heureuse de goûter les produits proposés.

Parmis les produits goûtés :
Une bouteille d’Apremont : Un vin blanc sec qui porte des arômes de fleurs d’alpage, chèvrefeuille, rose, jasmin et amandes vertes. Il se déguste à une température de 8° et se boit dans l’année en accompagnement de fruits de mer, poissons, poule au riz, fondue savoyarde et raclette. Pour ma part je l’ai utilisé dans cette recette de croziflette et c’était absolument divin.

Un paquet d’abondance râpé : un fromage d’une grande finesse aux saveurs fruitées, son goût de noisette et sa légère pointe d’amertume est arrondi par une pâte souple et fondante.

Du saucisson de salaison

Un paquet de crozets : les crozets étaient traditionnellement fabriqués par la ménagère, avec de la farine de blé tendre, de blé noir ou de sarrasin. Aujourd’hui, la recette d’origine n’a pas changé et les crozets ont conservé leur bon goût de terroir.

Pour 4 personnes

400 g de crozets au sarrasin
150 g de saucisson de salaison (ou 1 gros paquet de lardons)
2 oignons
1 reblochon
20cl de crème fraîche liquide
10 cl d’Apremont (ou de vin blanc sec)
Sel et poivre

Cuire les crozets dans un grand volume d’eau salée à ébullition selon les instructions du paquet (20 mn généralement, attention aux crozets « spécial cuisson rapide »).

Préchauffer le four à 180°.

Émincer les oignons et tailler le saucisson de salaison en petit cubes. Faire blondir l’ensemble. Déglacer avec l’Apremont.

Verser les crozets égouttés dans un plat à gratin. Arroser de crème fraiche, et mélanger les oignons et lardons aux crozets. Saler légèrement et poivrer.

Disposer des tranches de reblochon sur le gratin (comme une tartiflette).

Mettre au four à 180° une dizaine de minutes pour faire fondre le reblochon et gratiner.

Croziflette2

Manon